Sortie herpétologie à Forcalquier le 09/06/18

Pour cette sortie nous nous retrouvons le 9 juin dans la commune de Forcalquier située entre la montagne de Lure et le Luberon, dans l’espoir d’observer le lézard ocellé (Timon lepidus).

C’est dans les mourres, formations calcaires à base marneuse que Marc Antoine du CEN PACA a accepté du nous guider lors de cette sortie.

Timon lepidus se rencontre dans pratiquement toute l’Espagne excepté les Pyrénées ainsi qu’en France dans une partie de la côte ouest, du centre et du sud Est. Il vit dans les formations méditerranéennes ouvertes.

 

Le lézard ocellé, (Timon lepidus). Crédit photo : Jessica Giraldi

Armés de jumelles nous sommes partis en groupe à la recherche du reptile. Nous étions en haut du versant de la rive gauche du petit cours d’eau du Viou (près duquel nous sommes descendus par la suite). Après quelques minutes de recherches nous avons pu observer un individu, sur un rocher. Aux vues de l’épaisseur de sa tête et du gonflement de ses bajoues, il s’agissait d’un mâle (Cf. photo). L’espèce présente un dimorphisme sexuel, la femelle étant plus fine et moins colorée.

 

Nous avons observé d’autres espèces de reptiles comme le Psammodrome d’Edward (Psammodromus edwarsianus), lézard de très petite taille et difficile à observer car extrêmement rapide ainsi que le lézard des murailles (Podarcis muralis) très commun.

Le psammodrome d’Edward, (Psammodromus edwarsianus). Crédit photo : Jessica Giraldi

Après ces observations nous sommes descendus au bord du Viou pour nous restaurer dans ce cadre idyllique, cette pose nous a permis d’observer quelques espèces de libellules, certaines étaient en reproduction et d’autres en ponte à la surface de l’eau sur la végétation flottante.

Espèces rencontrées :

  • La petite nymphe au corps de feu : Pyrrhosoma nymphula
  • Le leste brun : Sympecma fusca
  • L’anax empereur : Anax imperator

Chez certaines espèces, le mâle accompagne (accroché grâce à ces cerques) la femelle pendant la ponte pour empêcher qu’elle se reproduise avec un autre mâle et ainsi éviter toute compétition spermatique. Les trois espèces pondent sur la végétation flottante en eau relativement calme, mais ce n’est pas le cas de toutes les espèces.

Le Viou
Crédit photo : Louise Seguinel

La petite nymphe au corps de feu, (Pyrrhosoma nymphula) Crédit photo : Chloé Duque

L’Anax empereur, (Anax imperator)
Crédit photo : Chloé Duque

Sur le retour en remontant le versant nous avons rencontré des Ophrys abeilles (Ophrys apifera). Grâce à la présence de différentes formations comme la garrigue, une prairie, et une ripisylve nous avons fait de belles observations en croisant la route de lépidoptères :

  • Le gazé (Aporia crataegi)
  • Le thècle des nerpruns (Satyrium spinii)
  • Le myrtil (Maniola jurtina).

Le Gazé (Aporia crataegi)
Crédit photo : Louise Seguinel

Lors du deuxième passage dans les mourres nous avons pu réobserver un lézard ocellé dans l’anfractuosité d’un rocher. Puis nous avons clos cette sortie avec de chaleureux remercîments, que nous renouvelons encore aujourd’hui pour cette journée très enrichissante.

Chloé DUQUE